L'innovation sociale en quelques mots

L'article 15 de la Loi ESS du 31 juillet 2014 définit l'innovation sociale pour la première fois d’un point de vue législatif. L’objectif est de faciliter son financement en l’identifiant plus simplement.


"Est considéré comme relevant de l’innovation sociale le projet consistant à offrir des produits ou des services présentant l’une des caractéristiques suivantes :
■ 1° Soit répondre à des besoins sociaux non ou mal satisfaits ;
■ 2° Soit répondre à des besoins sociaux par une forme innovante d’entreprise, par un processus innovant de production de biens ou de services ou encore par un mode innovant d’organisation du travail. Les procédures de consultation et d’élaboration des projets socialement innovants auxquelles sont associés les bénéficiaires concernés par ce type de projet ainsi que les modalités de financement de tels projets relèvent également de l’innovation sociale."

 

Pour compléter la définition de l'innovation sociale offerte par la loi ESS, on peut la définition du Conseil Supérieur de l’Economie Sociale et Solidaire :

« L'innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux nouveaux ou mal satisfaits dans les conditions actuelles du marché et des politiques sociales, en impliquant la participation et la coopération des acteurs concernés, notamment des utilisateurs et usagers.

Ces innovations concernent aussi bien le produit ou service, que le mode d'organisation, de distribution, dans des domaines comme le vieillissement, la petite enfance, le logement, la santé, la lutte contre la pauvreté, l'exclusion, les discriminations...»

 

Consciente du rôle de l'innovation dans la lutte contre les effets d'une conjoncture économique et sociale difficile, la CRESS entend participer activement à l'émergence, au développement et à la diffusion de projet socialement innovants.

Ainsi, la CRESS participe et accompagne de nombreux projets et dispositifs en lien avec l'innovation sociale.